•  
    Alors, qu'est-ce que le Minimalisme, dans le monde de la marche ou de la course à pieds?!

  • Comme peu laisser le comprendre le mot “minimalisme“, il s’agit tout simplement d’avoir le minimum de matière entre ses pieds et le sol…
    Le "Graal" étant, bien sûr, d'être pieds-nus !

    Marcher Pieds-Nus...

    Autant la marche pieds-nus sur de courtes distances est à la portée de tout un chacun, et je vous invite vivement à le pratiquer le plus possible, dans votre jardin, en montagne, à la plage, etc…
    Autant le faire sur plusieurs kilomètres, l’est déjà beaucoup moins ! Et pour ce qui est de courir pieds-nus… là aussi, l'exercice n'est pas si aisé, sans une phase de transition !

    Pourtant, biologiquement et physiologiquement, l’Homme est fait pour être pieds-nus !

    Nombres de terminaisons sensorielles sont présentes sous la plante de nos pieds, et nous apportent des informations essentielles comme:

    - La nature du sol sur lequel on évolue
    - La température
    - Le degré d'humidité
    - La déclivité
    - Notre propre position sur ce plan, nécessaire pour un bon équilibre, par exemple
    - Et j'en passe...

    Marcher nus-pieds apporte également de nombreux avantages au niveau bien-être, notamment en réflexologie plantaire!

    Toujours grâce à ces innombrables terminaisons nerveuses, le fait d'être en contact avec le sol stimule les zones réflexes et équivaut à un massage “naturel” des pieds et donc de toutes les zones associées…

    Il y a encore bien d’autres bienfaits liés à la marche pieds-nus, et j’y reviendrais plus longuement sur un autre article, tant le sujet est vaste...

    Courir Pieds-Nus...

    Quand à la pratique de la course pieds-nus ou en chaussures minimalistes, une période dite de "transition" est nécessaire.

    En effet, sans amorti au talon et tout ce qui est technologie de "controle" du pied, vous aurez tendances à revenir sur une foulée dite “naturelle”, sur l’avant ou le plat du pied, qu'on appelle techniquement la "fouléé médio-pied"….

    Foulee 1

    Ce changement nécessite donc un certains temps d’adaptation, car il faut réapprendre à courir “mieux”… Ce temps de transition est propre à chacun, selon ses sensibilités et disponibilités, mais nécessaire, si on veut limiter le risque de blessure et réussir au mieux ce changement.

    Quels en sont les bien faits?

    Bien sûr, on en revient à ceux cités plus haut, mais dans le cas de la course à pieds, les autres principaux avantages, sont:

    - La diminution du risque de blessure (genoux / chevilles / hanches), par rapport à une foulée de type coureur/marcheur
    - Une foulée plus dynamique et plus "légère"
    - Une économie d’énergie
    - Une meilleur proprioception

    Mais alors pourquoi ne le pratiquons nous plus, ou a de très rares occasions, comme à la plage ou à la maison?

    La faute, en grande partie, à la modernisation de nos chers souliers, au fil du temps… qui nous ont isolé de plus en plus du sol… sans parler du marketing de certains fabricants sur l’amorti "extraordinaire" de leur dernier modèle, mais surtout "extraordinairement" atrophiant pour les muscles des pieds et également pour leurs stabilisateurs situés dans la jambe...

    Evidemment, l’Homme lui même en recherchant toujours plus de confort et de protection, s’est privé, petit à petit, des bienfaits de la marche et de la course pieds-nus…

    Mais heureusement rien n'est irrémédiable, et votre corps ne pourra que vous remercier de revenir sur une foulée naturelle!

    courir piedsnus pano

  • Mais comment faire pour passer au minimalisme me diriez-vous…

    De la patience… de la progressivité… et de la motivation… voilà la recette pour passer du “maximalisme” au “minimalisme”!

    Les muscles de nos pieds et de nos stabilisateurs n'étant plus sollicités avec le port des chaussures et baskets “classiques” il faut un temps de transition, variable selon les personnes, mais en règle générale, en 6 à 8 mois, on peut déjà commencé à faire des sorties de quelques kilomètres pieds-nus sans trop de douleurs… Et apprécier cette sensation d’être au contact du sol, de ressentir les brins d’herbes, l’humidité, la terre, la boue, le sable, etc. c’est comme un retour en enfance, pour ceux qui ont pu connaître ces sensations dans leurs jeunes années d'insouciance!

    Il existe bien sûr, bon nombre de forums, site internet ou de groupes sur FB pour trouver des informations sur les méthodes de transition, il ne faut pas hésiter à se renseigner et être curieux, afin de réussir au mieux la sienne…

    Et je reviendrais également sur cette transition plus tard, en vous relatant la mienne, et les différentes étapes qui l’ont composée...